Louer son camping-car en toute tranquillité

Louer son camping-car en toute tranquillité

Publié le : 18 novembre 20195 mins de lecture

Les vacances approchent et vous avez décidé d’innover. Cette année, ce sera découverte du pays en camping-car. Mais les sites de locations sont nombreux et il paraît difficile de choisir. Certains critères cependant ne trompent pas.

Si le bouche à oreille reste un bon moyen en général, il est préférable de bien se renseigner avant. Partir avec un véhicule de ce type peut s’avérer plus compliqué qu’on imagine.

Anticiper son voyage

Tout d’abord, peaufiner bien votre projet. Tout a son importance : le nombre de personnes adultes et les enfants. Mais aussi le parcours que vous avez élaboré. En effet, les petites routes escarpées de montagne ne requièrent pas le même véhicule que l’autoroute. Les camping-caristes avertis pourront vous aiguiller sur ce sujet. Les capucines, reconnaissables facilement avec leur couchage intégré au-dessus du poste de conduite convient parfaitement aux familles nombreuses. Le fourgon aménagé a pour avantage d’être très maniable. Le profilé, quant à lui, permet un couchage permanent à l’arrière mais convient mieux aux couples. Si votre budget le permet, l’intégral est le modèle le plus spacieux.

Avant de vous déplacer chez le loueur, vérifiez les véhicules à disposition sur le site. Chaque camping-car devrait avoir une fiche d’identification comportant son année, sa marque, les CV, le nombre de places « carte grise » et couchages, le nombre de kilomètres parcourus, les équipements, les offres de location et les tarifs. Cette liste n’est pas exhaustive mais ce sont les points principaux. Les photos de l’extérieur et de l’intérieur donnent une idée de l’ensemble.

Pour plus d'informations : Location de camping-cars : quels avantages ?

Prise en main  

Lorsque votre choix du véhicule est fait, prenez rendez-vous avec le loueur. En effet, louer un camping-car pour la première fois demande du temps et quelques explications. Renseignez-vous tout d’abord sur l’assurance du professionnel, certaine ne couvre pas les parties hautes, comme la capucine. Suivant le type de véhicule choisi, vérifiez si votre permis vous autorise à le conduire. Les modèles de plus de 3,5 tonnes demandent que vous soyez titulaire du permis C1.

Le loueur, si vous êtes novice, devra vous indiquer les règles pour le bon fonctionnement du camping-car. Certains réflexes sont à acquérir, comme la gestion de l’eau et de l’électricité par exemple. Anticiper le ravitaillement en eau est essentiel, l’autonomie est en moyenne de deux à trois jours. D’autre part, les vidanges se font sur des aires de service réservées à ces véhicules, 35.000 sont à votre disposition en France. Hormis les aires dédiées, le stationnement peut se faire n’importe où, pendant sept jours, s’il ne dérange personne. Parkings, restaurants, ports, campings, fermes … vous avez l’embarras du choix.

L’état des lieux

Tout d’abord, l’extérieur du véhicule doit être propre. Vérifiez avec le loueur, l’état de la carrosserie et les pneus, les pares-brises et les fenêtres, les optiques et les feux. Demandez des explications sur les différents réservoirs d’eau propre, d’eau grise et d’eau noire ainsi que sur les méthodes de vidanges.

L’état des lieux de l’intérieur est tout aussi important. La propreté donne une bonne impression. Mais il ne faut pas pour autant négliger de vérifier l’état de marche du frigo, des plaques de cuisson et éventuellement du micro-onde et le niveau des bouteilles de gaz. La check-list doit être remplie avec minutie pour ne pas avoir de mauvaises surprises au retour. Radio, climatisation, télévision, antenne, literie, WC, douche, vaisselle, tout doit être passé au crible.

Ces opérations techniques effectuées, vient maintenant le temps de la prise en main de votre acquisition temporaire. Plus long, plus haut et plus lourd qu’une voiture, elle demande quelques kilomètres d’adaptation. Van, fourgon aménagé ou capucine, le gabarit est variable. Une petite astuce qui vous évitera des déboires : gardez près de vous les dimensions du véhicule. Il n’est pas rare de voir une capucine arrachée lors du passage d’un pont.

Un loueur sérieux vous informera sur toutes ces astuces et vous aidera à prendre en main votre camping-car.

Vous faites maintenant partie intégrante du monde des camping-caristes. Nul doute, qu’avec les conseils avisés de l’agence delocation, vos vacances seront exemptes des petits tracas parfois inhérents à ce mode de transport. Il ne vous reste plus qu’à profiter de la liberté, de l’évasion et de la tranquillité qu’offre le camping-car.

Plan du site